P1340650.jpg

Le paysage de ma mémoire s’étoffe d’incertitudes. 

Il recueille l’empreinte de l’attente. Souvent dépouillée face à elle-même, elle a toujours eu la patience, la retenue des pauvres, de certains pauvres, ceux dont les actes seront jugés par le divin, c’est du moins ce qu’ils pensent. 

C’est sur ces arbres grandissant à l’ombre de la clarté que mon regard se pose aujourd’hui. Jouisseurs du privilège d’être rapproché de D.ieu, votre place loin du ténébreux sera libre. 

Tissant point par point votre échelle vous menant à Lui, nul ne vous en détachera. 

Et, si un jour, un triste jour, il vous aura pris le désir de lui laisser l’ombre qu’il vous a donnée, il saura pardonner, il saura reconstruire la trace qui aura fait naître votre abandon…

Les Enfants cachés dans les arbres, 2014

130 x 195 cm, huile sur toile

Sans titre, 75x63cm(1).jpg

Sans Titre, 2003

75 x 63 cm, Fusain sur papier

Sans titre, 75x63cm(2).jpg
Sans titre, 75x63cm(3).jpg

Sans Titre, 2003

75 x 63 cm, Fusain sur papier

Sans Titre, 2003

75 x 63 cm, Fusain sur papier

IMG_0689.jpg

Ne m’approchez pas

Je n’ai rien fait

Supplication sans limite

Mais cependant sans pouvoir dire

Visage offert à celui qui hésite à…

Chut ! Silence…

Sans mot, sans mot vous dis-je…

Rien ne peut cautionner

Si vous touchez ce visage…

Petites mains tendues vers 

Ce qui abuse

Écran face à celui

Qui voudrait ne pas respecter 

Trahison soudaine

Éloignez-vous de ce visage

Comme de ce qui lui fait peur

Sans Titre, 2003

112 x 85 cm, Huile et fusain

Vont-ils le piétiner

Vont-ils lui dire

Que sait-il

Que dire

Anéanti en lui-même

Recueilli dans la trace 

De ne pas oublier

Il prie

IMG_0699.jpg

Sans Titre, 2003

76 x 102 cm, Huile et fusain

IMG_0711.jpg

Prostré comme peut l’être celui

Qui comprend qu’il est déjà

Trop tard pour marcher à reculons 

Trop tard pour signifier l’après 

Lignes verticales sur le vêtement lourd

Barrière, grillage

Espace entrouvert

A la mémoire de l’enfant qui,

Par crainte de mourir

Se tait dans l’horreur du silence

Sans Titre, 2004

86 x 67 cm, Fusain sur carton

Ecrire 

Vivre

Sentir

Mourir

Se fondre

Dans la douleur de l’autre

Dans l’autre…

Renaissance de celui

Ou de celle qui n’est plus

Mare de sang dans laquelle l’âme

Voyage, s’interroge, se demande,

Rougit de honte pour celui qui

Sans le moindre égard l’a maintenue 

Dans le sang

Souvenons-nous, souvenons-nous encore

Jour après jour

De vous

De vous dans la douleur d’avoir tant perdu 

Cependant, il subsiste en vous

Votre regard sur nous

Là, le monde ne peut le détourner

Empreinte indélébile sur celui

Qui veut taire votre détresse

 

A vous Tutsi

Ces simples mots

A vous Tutsi nos égards

A genoux, vers vous

Pardon !  

IMG_0669.jpg

Sans Titre, 1997

116,5 x 97 cm, Huile sur toile

IMG_0743.jpg

La Dame en Bleu vieillie blanchie par la morsure du temps

Rébellion permanente figée

Pouce ! Je tombe sur le marbre froid à cabochons discrets

Pouce ! Je craque la toile de mes rides entrelacées

De mes veines transparentes 

Sans Titre, 1990

73 x 60 cm, Huile sur toile

Sans titre, 149x109cm.jpg

L’enfant, à l’étoile à peine estompée

Arrache le regard qui se voudrait se détourner

Pour dire la vérité, sa vérité

Source de lumière, similaire à la neige des cimes…

Là…

Tragédie insoutenable se déroulant

Sous le regard de l’homme sur lui-même

Sans Titre, 2000

149 x 109 cm, Huile sur toile